Accueil Non classé La joie de sentir qui tu es

La joie de sentir qui tu es

0
0
27

Mon Dieu, je sens que ma vibration est basse, j’aimerai revenir à l’amour plus fort, encore plus fort, je désire que ce soit tout le temps comme ça. Je sens que j’ai froid au pied, que je suis en surface. Je sens l’ennui en moi, le vide, j’ai souvent des images de ce qui s’est passé avec pierre et ca m’apporte une peur, un sentiment agréable et désagréable, en conflit, je remue. Je sens la tristesse en moi, un inconfort, je me sens pas très bien, je ne sais pas quoi faire, où aller, je n’aime pas fumer, je mange du sucre car je sens le vide, me confier à toi me fait du bien. J’ai envie de me sentir remplie, en confiance, en joie, remplie, mais la là pluie m’affecte,l le gris, la non luminosité, je ne sais pas quoi faire de moi et alors je sens le vide et je m’ennuie. Je ressens beaucoup de culpabilité pour le documentaire, je suis en retard, je le dois aux gens qui ont donné des sous, mais cette culpabilité m’empêche de trouver le désir de le terminer, j’ai la flemme. Aussi, je me dis qu’il faudrait que je fasse du sport. En fait je perds le naturel, les choses ne se font pas naturellement. Je crois qu’il faut faire un effort et du coup prise dedans pour contrer cela, je ne fais rien et je me fais du souci et me morfond. mais ce n’est pas cela que je veux, ce n’est pas cela que je veux croire. Je sais qu’il existe un endroit en moi où je peux retrouver la joie et je demande ton aide pour me guider, pour écouter, entendre, goûter. Ce vide forme un trou dans mon estomac, j’ai la respiration saccadé, les poumons peu fermés, mon oreille et l’acouphène désagréable, j’ai froid, je me sens humide, j’ai envie d’aller au lit et puis de faire pipi. Je cherche les plaisirs pour combler et les envies pour me remonter, mais ce n’est pas la solution, je cherche le contact à l’intérieur de moi, il suffit de le désirer, comment ? en fermant les yeux. En te concentrant usur ce que je te raconte maintenant. Yu n’es pas vide, c’est tout l’inverse mais tu crois que ce vide existe, observe ce vide.c’est toi qui l’a créé, tu crois qu’il manque quelque chose, tu ne vois pas, ne sens pas ta parfaite unité, connecte toi à elle. Comment, désir : il y a dans ton cas une croyance très ancrée, celle de ne faire qu’un mec l’univers, demande la connexion et elle arrive. tu es toujours en connexion mais ‘est toi qui décide de ne plus entendre et l’ego résiste. il te rentraite inconsciemment car tu es peur de la lumière. comment puis je recevoir plus d’amour et de lumière : désir.tu es une boule d’amour mais tu te mets à fonctionner par toi même au lieu de te laisser aller, tu me résistes et ainsi tu te fais ta petite théorie toute seule, tu crois que tu dois faire quelque chose, que tu devrais, qu’il faudrait, et alors tu stresse automatiquement, ton corps se sert et ton mental te dit tout ce que tu devrais faire. quelle et la croyance : séparation, tu te crois seule dans cette chambre, quand tu culpabilise tu ne m’entends pas, quand tu penses à tes envies, tu ne m’entends pas, laisse moi te détendre et te réchauffer, les choses fleurissent à une date parfaite. l’idée du documentaire obstruebeauoup tes pensées. est ce que tu as envie d’avancer ce documentaire maintenant? non pourquoi ? j’ai la flemme. qu’est ce qui te donne la flemme ? la culpabilité, la deadline. tu penses à l’après en pensant à ce documentaire ce qui bloque l’élan créatif de l’instant présent. ici et maintenant que veux tu ? sentir l’amour que je suis .comment ? imagine des situation plaisantes maintenant. Note : UN câlin de ma mère, son parfum, sa joie, ses yeux. Un câlin de mon frère dans son lit, sa tête qui me le demande, mignonne, un câlin de mon père qui fait du bruit, sa peau, son odeur. Le rire de laurence, mon rire comme un cochon, les yeux de pierre illuminé et son sourire, sa joie de vivre, sa paix, son calme, mamie qui danse, un chien qui tire la langue, ma fleur qui pousse, mon basilic et mes oeillets, la peau de lucille et sa gueule de connerie, mes yeux vert et mon rire, des palmiers, l’océan en écume, maillot de bain, short, une ronde autour d’un feu, l’unité, la joieintérieur, immense, mes mains pointent forte et nam myoho renge jyo, intensité de la joie, des couleurs du monde, la diversité, l’amour que j’ai pour les gens, les prendre tous dans mes bras, apporter ma joie et mon amour, sentir mon coeur plein et battre, la joie d’être ici à montferrrier, le bonheur de connaitre gilles et discuter avec lui sur la petite place en bas, faire des rencontres, danser, faire du sport, merecontrer en rencontrant, fusionner dns le regard de l’autre, le ciel et les étoiles, mon appartement et son bois, sa chaleur, son confort, la richesse, l’argent, la peinture et les couleurs, mes livres que j’aime, le ti chat, les chiens, mes oisins sympas, l’énergie que je suis, ce stage à quillan, le sable sous mes pieds, une serviette chaude et brulante, une douche cause, cette petite église, la foret, son vert, la nature, la joie du repli, ma bonne santé, les odeurs, jasmin menthe, basilic, mes légumes qui poussent, aller au marché aevec pierre pour acheter des plans, boire un déca en terrasse avec une cigarette, marcher pied nu dans la rue, le bronzage, l’amour, l’amour, l’amour que je suis, sentir le bonheur en moi, la liberté, la joie, avoir de l’argent tous les mois, l’aobonfance, la bouteille d’huile d’olive, le chèque de pierre, son sexe en moi, son torse contre ma peau, l’effet de guérison de la méditation, donner, donner, donner, donner, rendre beau, entrer en relation, se prendre dan les bras, je réalise dans tout cela que je ne veux que sentir en moi la joie et l’amour, et tout ce qui en découle n’est qu’offrande, gratitude, joie merci, tout ce qui empêche ca son ta croyance que quelque chose n’est pas un cadeau, peu importe ce que tu bis, c’est un cadeau car tu as choisi de le vivre, tu en as demandé l’expérience, l’univers ne fait que répondre à tes attentes et à ce que tu crois dans ton esprit. que veux tu croire ? je veux  je veux rire à l’amour, au bonheur, à une terre lumineuse, la par intérieur, les rencontres forte et profonde entre les humains, entre moi même et moi même, l’envie d’utiliser mon pouvoir créateur pour créer, transmettre, expansion. il n’ya que moi et moi. que veux tu vivre maintenant ? l’amour que je suis ! qu’est ce qui t’empêche, mon état d’^tre actuel qui résiste à cette idée car je me dis que le temps, le froid, que j’ai rien à faire. est ce que tu a s quelque chose à fair ?non, juste être, faire c’est déjà le futur, si tu es, le futur se construit tout seul, tu es occupé à regarder ton personnage et le faire vivre, laisse tomber, laisse l’acceptation de ce qui est , tout va très très bien, tout va toujours super bien, mais tu choisis de croire que quelque chose ne va pas. qu’est ce qui ne va pas au bond ? ca ne va pas car tu crois qu’il te manque quelque chose, tu crois qu’il te manque de l’amour, qu’il te manque de la profondeur parce que tu ne le vis pas là maintenant, mais c’est car tu crois cela que tu ne le vis pas, accepte la joie du rien de particulier, accepte la joie de ne pas entrer en relation à l’extérieur de toi, accepte ce retour vers toi, profite s’en pour te remplir d’énergie, prendre conscience de la cellule d’amour que tu es, parfois il n’y a pas à porter à l’extérieur de soi, parois il suffit d’^etre, sans envie, laisser couler la joie que tu es. Merci. Lis une page d’u n livre. abandon acceptation calme confiance. je t’aime, moi aussi. tu résistes, laisse moi te le dire, je t’aime, je t’aime, je t’aime, je t’aime, je t’aime, je t’aime, je t’aime, je t’aime, je t’aime, je t’aime, je t’aime, je t’aime et je retourne l’univers chaque fraction de seconde, à chacune des idée de mon esprit. le manque est faux, l’amour est vrai le manque n’est pas l’amour, il nie. tu ne manques de rien, pourquoi cela existerait ? c’est toi qui invente car tu crois, mais la croyance n’est rien face à la vérité, la vérité c’est que tu ne manques de rien, mais quelque chose dans ta tête, ton personnage se croit séparé et dit qu’il manque de quelque chose. tu sens la joie qui revient ? c’est parce qu tu reviens en profondeur et te détache de ton personnage, on prend contact avec le moi le vrai moi que tu es en dessous et qui est maintenant dans ta conscience immédiate. regarde, ressens : le manque st associé à quelque chose d’extérieur, si tu désires quelque chose à l’extérieur, tu t’identifie au corps, tu crois que tu es le corps et lui répondant à ton esprit t’appelle pour te dire qu’il manque de quelque chose, il est neutre, tu crois au manque, tu crois que tu es le corps, le corps témoin de cela il te dit qu’il manque : cigarette, sucre, nourriture. Si tu d’identifie à l’amour que tu es, à la lumière, à l’ennemie, à la conscience que tu es, tu vois très bien que tu ne manques de rien, tu es parfaitement plein et complet, tu ne désires rien que d’être qui tu es, mais à caque tu te éréidentifie au corps et au personnage de marion et du coup hop toutes les manque, l’idée de séparation, mles manquements, la culpabilité, tu t’identifie et tu y crois, cela revient sournoisement mais vu ton état d’être tu comprends tout de suite que quelque chose cloche, que ce n’est pas toi, puisque tu as gouté à qui tu es vraiment, tu sens bien que ca ne va pas, mais si tu continues à chercher avec le personnage à remplir ce manque, pour lier mieux, pas la joie extérieur, la cigarette, le sport, dans le but de remplir et non de jouer ou diffuser l’amour, tu le renforces et lui dit encore oui et cela ne s’arrête pas, tant que tu comprends que tu empruntais la mauvaise voix, tant que tu ne lâches pas prise à ne rien faire pour dire : ok stop, montre moi, car je cherche avec l’ego. quand j’ouvre les yeux, mal être, j’aimerai y voir les couleurs que la réalité ait changé après avoir parlé avec toi. tu ne me crois pas, c’est pour cela, tu veux une preuve, mais si je te donne une preuve ca nourrit l’idée que tu manquais, c’est déjà là, ok ? c’est déjà là. tu es un esprit dans un corps, le corps te répond, je te parle, tu veux écrire, le corps répond au code que tu l’as envoyé, tu veux faire de la guitare, le corps répond et après suivant v que veux ton esprit. si ton esprit veut le manque, tu verras sentiras le manque, si ton esprit veut la joie, la félicité, tu auras la joie et la félicité. comment m’y connecter, c’est e que tu es déjà, je te demande de lâcher ce que tu crois être et laisser être être. tout simplement, quand plein de penser te viennent, arrête toi et laisse tomber, tu t’arrête sur ton état d’être et tu fais stop, tu te dis, ok est ce que c’est vrai ? est ce que je veux vivre cela ? comment le vivre autrement ? moi je cherche via l’extérieur pour changer d’état d’esprit, tu reviens dans l’instant t, quest ce que je veux maintenant maintenant ? maintenant maintenant maintenant ? la joie. sentir la joie d’être moi. merci beaucoup. c’est grâce à toi, grâce à nous.

  • yoooolooo

    Je suis triste ce soir, je suis fatiguée, je sens que je ne ressens pas l’amour dans…
  • Dormir

    Je suis très fatiguée c’est vrai, je suis à peine rentrée, je dois dormir beaucoup p…
  • Per averti

    C’est beau, de faire l’amour, de sentir le désir de son opposé et d’avoi…
Charger d'autres articles liés
  • yoooolooo

    Je suis triste ce soir, je suis fatiguée, je sens que je ne ressens pas l’amour dans…
  • Dormir

    Je suis très fatiguée c’est vrai, je suis à peine rentrée, je dois dormir beaucoup p…
  • Per averti

    C’est beau, de faire l’amour, de sentir le désir de son opposé et d’avoi…
Charger d'autres écrits par ocima
  • yoooolooo

    Je suis triste ce soir, je suis fatiguée, je sens que je ne ressens pas l’amour dans…
  • Dormir

    Je suis très fatiguée c’est vrai, je suis à peine rentrée, je dois dormir beaucoup p…
  • Per averti

    C’est beau, de faire l’amour, de sentir le désir de son opposé et d’avoi…
Charger d'autres écrits dans Non classé

Laisser un commentaire

Consulter aussi

J’adore qui je suis

Je pense à elle, elle me donne envie de créer, je réalise que j’aime, j’aime c…